Acheter un animal ou non : question d’éthique, de morale, mais surtout un choix. Nous nous efforçons dans cet article de vous expliquer ce qu’implique d’avoir des chiots d’élevage et les exigences que demandent une certification en tant qu’élevage.

IMG_8349 - copie

Le choix du Berger Blanc Suisse est vite devenu une évidence, de par son élégance et sa polyvalence. Il correspond à nos critères. Un chien sportif, endurant, calme et loyal. 

IMG_8275 - copie

Pour certifier un chien pour l’élevage, vous devez tout d’abord commencer par lui faire passer des tests physiques dans un hôpital vétérinaire. On vérifie que l’animal soit en bonne santé (examens sanitaires préventifs). Il ne faut pas qu’il y ait de maladie dégénérative, ni de dysplasie de la hanche ou du coude. Il subit également un test auditif.

Par la suite, nous avons soumis notre chienne à un examen de performance, appelé la « sélection ». Le Berger Blanc Suisse étant craintif, ce test certifie que votre chien dispose d’un bon caractère, qu’il n’est ni craintif, ni agressif. Cet examen demande une grande préparation, nous avons pu faire confiance à notre club canin pour nous y préparer.

Après l’épreuve de performance, le chien est examiné par un vétérinaire cantonal pour s’assurer qu’il corresponde bien aux standards définis par la société cynologique de la race. Ce dernier mesure la taille de votre chien, la position des pattes et la taille des oreilles.

Une fois ces trois tests réussis, le vétérinaire vous rend visite à votre domicile afin de vérifier que vous offrez un environnement propice à l’élevage (taille du jardin, espace calme pour la chienne, lumière et installation suffisante).

Dès que les chiots sont nés, le vétérinaire vous rend encore visite deux fois afin de s’assurer du bon déroulement du sevrage.

Nous avons fait le choix de suivre la route de l’élevage reconnu, malgré les nombreux tests et les nombreuses exigences, car cela permet d’être encadré durant toutes les démarches. Les tests physiques assurent la bonne santé des chiots, le test de performance du bon caractère et la visite d’élevage par le vétérinaire, du sérieux des éleveurs. Ces exigences sont fixées par la société cynologique suisse (SCS). La totalité des élevages reconnus ont donc suivi le même processus. Ces exigences sont fédérales.

IMG_5269